La Table Verte

4

LA TABLE VERTE restaurant à GARDANNE - Le Bouche à OreilleÇa pourrait être une maison bleue adossée à la colline mais c’est « La Table Verte » adossé à la campagne! Au cœur de l’Ecomusée de Gardanne! Pas mal non plus! On y trouve une sorte d’apaisement quand on y vient à pied, un rythme propre décalé de l’urbanité toute voisine. Dire que « la Table Verte » est peuplée de cheveux longs de grands lits et de musique serait exagéré encore que piquer le roupillon avec les moineaux en fin de repas n’est pas désagréable. Bref! De la couleur en terrasse comme à l’intérieur, comme du camping amélioré sauf qu’au niveau de l’assiette on est loin du genre merguez au camping de « la moule en folie » de Palavas les Flots. J’ai rien contre mais quand je vais au restaurant, c’est surtout pour tâter du cuisinier. Enfin tâter… n’exagérons rien non plus. Je parle de sa table. Sous des airs dégagés de routinier un peu blasé, Gilles Polanchet est fort bon cuisinier. Passé par le théâtre (Cours Florent) et les affaires, des iles exotiques et des boulots strictement alimentaires qui n’ont rien à voir avec le schmilblick, un jour il entre en cuisine: il n’en ressortira plus. Il a bien fait, notre récent quinqua.

LA TABLE VERTE restaurant à GARDANNE - Le Bouche à Oreille Et moi d’y plonger, dans ses recettes. Ardoise au quotidien avec 3 entrées à 6€, 3 plats entre 9,9€ et 17€ et 3 desserts à 5,5€. Tel le chien obsédé de Tex Avery, je pile net devant « la tatin d’échalotes », ma langue touche le sol! Elle me cloue le bec que j’ouvre aussitôt pour me régaler! « 180g de beurre, 180g de sucre » me confirmera sourire un coin le chef, en fin du repas! Tu m’étonnes que c’est bon… 15/20. Habile coup du « chaud-froid » avec « saumon mariné à la tahitienne, riz à la coriandre ». Le froid: saumon mariné au citron qui manquait un peu de tonus, mais frais et copieux. Le chaud: un sorte de merveilleux risotto crémeux, avec ail/persil/huile d’olive, une recette mauricienne inconnue au bataillon de mon disque dur d’assiettes boulottées! Pas pu finir: le copieux des plats n’est pas une vue d’esprit. 14,5/20! Cuisine joyeuse et généreuse, classique avec parfois un poil (métaphorique) d’exotisme bienvenu. Du grand frais fait maison pour de bon. Les vrais cuisiniers ne sont pas si nombreux dans le canton. En plus, je vous ai mâché le boulot! Allez hop! Mon petit doigt me dit que vous n’allez pas vous faire prier.

TERRASSE – PARKING AISÉ – VISITE DE L'ÉCOMUSÉE