La Table Provençale

4

LA TABLE PROVENÇALE restaurant à PEYROLLES-EN-PROVENCE - Le Bouche à OreilleSonnez hautbois résonnez fourchettes! Ah! On l’attendait d’appétit ferme, cette adresse entre Aix et Manosque! Il aura fallu que la jeunesse locale se mette le pied à l’étrier pour que le village se pare de jolies couleurs afin d’enchanter notre quotidien friand de bons plats! C’est la phrase qui me vient au bout du stylo! Qui? Début 2017: Cédric Cubat, 28 ans à la dernière portée de marcassins de la forêt de Peyrolles, chausse la truelle et le pinceau en famille (merci les parents) pour requinquer les vieilles pierres de cet ancien bar de village, le café du commerce. Le résultat a de l’allure, ce qui souvent m’inquiète plus que me rassure. Pas de pot mon gros, la cuisine d’ici, c’est du frichti mimi fagoté aux produits frais et pas troussée pour des demi-portions. Si vous voyez ce que je veux dire. Une brouette d’habitués, table de 8 ouvriers en repos du guerrier, aréopage de banquiers encravatés, VRP devant leurs tablettes informatiques, retraités voisins pour qui c’est dimanche tous les jours. Ah flûte ! Plat du jour épuisé (épaule d’agneau rôti à la provençale)… mais remplacé. N’empêche, j’ai visé la formule entrée-plat à 20€ extirpée du menu à 25€. On verra si j’ai encore faim pour le dessert.

LA TABLE PROVENÇALE restaurant à PEYROLLES-EN-PROVENCE - Le Bouche à Oreille Tout juste si après l’entrée « croustillant de camembert » j’étais encore en état de marche. L’impression que le cuisinier voit double dans les portions, lui qui n’a jamais touché une goutte d’alcool! Deux généreux flûtiaux croustillants fromagés, posés sur une salade verte mélangée, assaisonnée d’une vinaigrette moutardée en diable! 14,5/20. Plat: « escalope sauce champignons ». Elle fait sacrément le boulot, mais l’intérêt réside dans la poêlée de champignons, pleurotes cuisinées au beurre avec délicatesse, persil et pointe d’ail susurrée. Bravo! Voilà de la cuisine comme on aime! Pas une cuisine de comptable crispée sur le coeff’! 14,5/20. Pas de dessert, j’en peux plus. La salle est tenue avec sérénité malgré l’affluence par Laure Cubat, la sœurette du cuisinier. Ben dis-donc: quelle famille… Le chef, passé par Bonneveine et le CFA d’Aix, sert de généreuses assiettes bien assises sur les fondamentaux de la cuisine française traditionnelle, avec quelques codes dans l’air du temps. Sa carte change chaque mois suivant les idées, et il en a quelques-unes. Je vous dis ça car si c’est pour manger ce que vous trouvez en bas de chez vous, je ne vois pas l’intérêt de faire le déplacement. Allez hop! On y va, on se régale, on dit merci et on revient avec les amis!

LA TABLE PROVENÇALE restaurant à PEYROLLES-EN-PROVENCE - Le Bouche à Oreille