La Table Du 12ème

4

La Table du 12eme Restaurant à Marseille - Le Bouche à OreillePas commune, la table de Nancy Dreves et de son cuisinier de frère Fernando Rodriguez. Elle jouxte la mignonne boutique de fruits et légumes familiale. Chez ces gens attachants à la personnalité affirmée, on fait souvent les choses en famille, c’est important la famille. Pas facile au quotidien, tant chacun est pourvu de « caractère »… comme on dit quand on ne veut fâcher personne. Heureusement, talent et énergie dépassent: le résultat a vraiment de l’allure. Ce qui ressemble à un élégant restaurant de quartier avec terrasse couverte -en l’occurrence le quartier des Caillols- est un lieu de vie épatant et coloré où l’on peut causer de la vie et du beau temps avec des gens très intéressants mais faut prendre son temps, on ne prend jamais assez son temps. J’écrivais une phrase encore plus longue et inutile que celle que vous venez de lire en soufflant, que Mauricette me met un coup de coude: faut qu’on mange! La cuisine de Fernando Rodriguez est bien campée sur sa base classique, mais tonique et contemporaine. Il sait que sa clientèle vient de loin jusque chez lui, faut pas la décevoir. J’entame avec « millefeuille de magret fumé maison, fromage de chèvre, pointe de confiture de clémentines corses ». D’une grande fraicheur d’esprit, et de la lettre aussi. Quasiment un exercice de pâtissier boutique.

LA TABLE DU 12ème restaurant à MARSEILLE - Le Bouche à Oreille Parfait, 15,5/20. Cuisine raffinée et généreuse, produits simples: « lapin frais français émietté aux aromates et olives, purée écrasée et sauce au romarin » . Rarement sauce n’a été aussi compétente! J’ai 8 ans, je joue avec ma fourchette, je casse la déco: 15,5/20 dans le pot! Mauricette joue « direct »: « souris d’agneau dans son jus au thym, écrasé de pommes de terre à l’huile d’olive ». Avant la 1ère bouchée, elle me fixe du regard avec son gros nez et ses petits yeux vicieux puis susurre « ça sent bon mon cochon ». Puis silence-radio jusqu’à « 15,5/20 ». Dessert sain et nature que la « salade de fruits frais d’à-côté », relisez le début pour comprendre. 14,5/20. Et une « tartelette aux fraises et crème pistache minute » si belle qu’on la voudrait à Noël. Pâte sablée, fraises (toujours d’à-côté), crème pistachée peu sucrée, délicat décorum pointilliste… 15,5/20 bon poids! Même si la carte des vins tient sur une page, les conseils de Nancy sont précieux. Très belle adresse qu’on signale avec fierté… d’autant qu’elle est éloignée des habitudes communes de circulation! Belle clientèle fidélisée, hommes d’affaires et avocats à l’air sérieux, habitués qui se reconnaissent et se saluent d’un clin d’œil. C’est délicieux, sympathique et bien élevé. Terrasse parée pour l’été. Bande de veinards.

TERRASSE – PARKING AISÉ GRATUIT DEVANT LE RESTAURANT