La Table De La Fontaine

2

C’est un peu « bienvenue chez les sudistes ».

Devant le client la cuisinière envoie bouler le serveur qui dit être le patron. Mais gentiment hein, rien de méchant. M’enfin quand même, on pourrait se méprendre. Cela dit la terrasse pré-saisonnière est avenante et une des trois copines quadra voisines dira bien fort « faut que j’me rase les jambes, il commence à faire beau » en tendant la gambette et soulevant ses lunettes en fronçant du nez. Bref, une ambiance au poil. Au menu: 29 plats et entrées, ça rigole pas, ça fait même un peu peur. Ça sent « Cauchemar en Cuisine ». Vaut-il mieux en rire pour autant? Allez savoir!

Les menus grimpent à 32€, ce qui n’est pas rien. On verra la prochaine fois, si ça ne vous dérange pas les copains. Je me cantonne avec prudence à la formule du jour à 14,50€. Non par radinerie pure, mais par pure intuition. Aujourd’hui, c’est « cuisse de poulet lardée ». Servie avec des frites maison. Elles ne volent pas bien haut mais c’est pourtant le mieux! Sûrement plus haut que le poulet de 4ème catégorie qui n’a probablement jamais vu la lumière ni eu conscience d’avoir des ailes. Pas de cuisse, mais deux pilons. Du pilon entouré d’une tranche de jambon cru pas bon et dur comme du plastique. Remarque c’était peut-être les ailes du poulet en Kevlar. Salade en sachet ornée d’un quartier de tomate. Bref: 7/20.

J’ai choisi « mousse au chocolat » en étant sûr d’enfoncer le clou du médiocre au bilan final. Sauf qu’elle est plutôt bonne et au gout de chocolat. Le gout de vrai chocolat dans les mousses au chocolat est aussi fréquent que le poulet au gout de poulet, c’est vous dire si c’est rare. Toutefois stockée trop longtemps au frigo mais bon. 13/20. 2,5€ le café long demandé court. Café trop cher vu le standing de la boutique ou alors j’ai loupé la vue mer. Pain trop coupé à l’avance et forcément sec, coupelle de moutarde marron foncé, poubelle des toilettes pleine de la veille… Mais peut-être n’ai-je pas apprécié la maison à sa juste valeur. Car voilà: toujours dans les bons coups quand il s’agit de faire rigoler l’assistance, le Gault et Millau intronise « la table de la fontaine ». Vive les guides, vive le Var, vivent les touristes!