La Petite Maison De Bras

5

LA PETITE MAISON DE BRAS restaurant à BRAS - Le Bouche à OreilleIl s’agit d’un couple et paradoxalement, le restaurant est très singulier. Déjà, quand on évoque le discret village de Bras, on dit « tu vois Alphonse, c’est situé entre Brignoles et Saint-Maximin! ». Je dis Alphonse comme je dirais Martine ou Gérard bien que je ne connaisse pas de Gérard, mais passons. Singulier aussi pour la prestation de Sonia et Patrick Haertel. Mes petits canards, ces deux solides caractères se sont bien trouvés. L’intérêt pour le client est direct: on s’y régale de manière unique d’une cuisine radicale dans ses sains fondamentaux. Du produit local, fruits et légumes frais qui causaient encore aux taupes et aux moineaux voilà 48 heures maxi. Travaillés par un cuisinier comme personne. Celle qui dépense ce qu’elle ne paye jamais, Mauricette commente: « 24€? Ya pas un menu plus cher? ». Hébé non. Y a pas. Et en plus, les tarifs n’ont pas bougé depuis belle lurette! Deux entrées, quatre plats (dont un végétarien) et deux desserts, fromage possible. Sans compter l’entrée et le plat du jour des midis de semaine. La carnassière au chapeau vert ose « fines tranches de bœuf, fromage blanc fumé de la ferme de l’Aupillon, salade de chou rouge, caviar de lentilles ». Effacez tout ce que vous connaissez. Goutez. Chut. 15,5/20. Suite avec « poitrine de cochon confite, condiment carotte gingembre ».

LA PETITE MAISON DE BRAS restaurant à BRAS - Le Bouche à Oreille Viande souple poivrée qui répond au caractère des légumes: brunoise fine carotte-gingembre donc, mais aussi purée travaillée, feuilles de blettes. Belle portion, rustique et raffinée. 15,5/20. J’ai craqué (encore) pour « œuf bio crémeux aux asperges et oignons ». Onctueux et sans ajout de crème, ce qui laisse la place à la tonicité des asperges croquantes, à l’oignon et à quelques herbes du jardin. 15,5/20. Encore et toujours du frais (poissonnerie de Trets) avec « aile de raie, légumes au fumet à l’anchois ». Raie en terrine travaillée nature, brunoise de légumes frais, feuille de chou vert, poireau, fenouil. Et délicate polenta géométrique, mixée au lait, olé. Le tout dans un bouillon qui susurre l’anchois, un toucher d’abeille. 15,5/20. Desserts pris en flagrant délit de douceur: visuel de « pâtisserie boutique » avec « crémeux chocolat sarrasin, sorbet curcuma ». Très chocolat, titille le sarrasin, cingle le curcuma. 15,5/20. Pour la pom-pom girl des années 30 qui glorifie la pomme sous toutes ses formes, la « pomme confite, mousse légère et crumble citron », 15,5/20 encore. Ces plats vous tentent? Dépêchez-vous: le menu dure un mois… mais un autre arrive après. Formidable cuisine, identité propre et recettes personnelles inconnues au bataillon, prises de risque gagnantes dans les associations de saveurs. Et tarifs très doux. Bingo mes petits canetons jolis.

LA PETITE MAISON DE BRAS restaurant à BRAS - Le Bouche à Oreille

TERRASSE ET JARDIN CLOS EN SAISON