La Marine Des Goudes

3.5

LA MARINE DES GOUDES restaurant à MARSEILLE - Le Bouche à OreillePour une 1ère fois, on ne vous en voudra pas de choisir uniquement « La Marine des Goudes » pour son charme: face au bateaux. Marianne Tayeb et son compagnon Alexandre Marqué ont su hisser la maison dans une rigueur harmonieuse, dans l’idée de pérenniser. Lifting bien pensé, lumière naturelle du joli port des Goudes domptée: même à l’intérieur on se croit en terrasse! Bon allez, je ne suis pas chroniqueur à « Maisons et Décors »: on mange? La rapidité avec laquelle le nouveau chef a pris ses marques est étonnante. Fils de pâtissier, l’alsacien tout juste trentenaire Jérôme Dreyer est passé par le Lycée Joseph Storck de Guebwiller (68). Et arrive tout droit de 5 années au domaine de Murtoli (20). Entre l’école et la Corse: la Suisse et 3 ans chez Bocuse à Collonges (69)… Ils sont (seulement) deux en cuisine à sortir des assiettes d’un sacré niveau… pour plus de 70 personnes ce midi! Pour autant, quatre soldat(e)s au service ne sont pas de trop, surtout avec présentation puis découpe du poisson: efficacité et amabilité font bon ménage. Saveurs justes et directes avec la « poêlée de seiche en persillade » appréciée par Mauricette.

LA MARINE DES GOUDES restaurant à MARSEILLE - Le Bouche à Oreille Celle qui fait la fortune des esthéticiennes (et des restaurateurs) aime le parfait calibrage de bouts de l’oiseau, un classique croustillant bien réveillé, 15/20. Autre registre: « tentacule de poulpe laqué saveur thaï, crémeux petits pois, chips de jambon et sabla parmesan ». Enorme! Ce poulpe ne surgit pas des pages d’un roman de Jules Verne! J’évoque là son traitement par le chef! Quel plaisir! Petits pois frais en purée, jus aiguisé, herbes taquines, mâche joueuse. Elle a dit 16/20. A côté, mes « linguines aux palourdes comme une vongole » pouvaient complexer, mettre la tête dans le sol, les palourdes se refermer dans leurs coquilles, ouuuh la hoooonte… Pas de pot Figaro: la meilleure recette fréquentée à ce jour dans la ville. Frais, vif et décisif: 15,5/20. Desserts sans complications apparentes mais fort bien tournés: « duo de ganache et mousse au chocolat, croquant praliné » contrôlé dans les dosages, puissance du chocolat, textures au cordeau, très peu de sucre: 15,5/20. Même si un peu confus, le « pavlova aux fruits rouges, espuma yaourt au citron vert » personnalisé donne ce qu’on en attend: 15/20. Vous pouvez réserver en toute quiétude une table à « La Marine des Goudes » pour une autre raison que celle d’un séduisant panorama. Comme quoi, une exception peut en cacher une autre.

LA MARINE DES GOUDES restaurant à MARSEILLE - Le Bouche à Oreille

MARIAGE, BAPTÊME, SÉMINAIRES – TERRASSE SUR LE PORT – BOUILLABAISSE