La Maison De Celou

5

LA MAISON DE CELOU restaurant à CHÂTEAUNEUF-DE-GADAGNE - Le Bouche à OreilleTechniquement, c’est du costaud. Sauf que contrairement aux plats dressés pour la photo des émissions télé, ceux du chef Adrien Louis et de sa compagne pâtissière Barbara Souny sont au diapason entre l’œil et la papille. Ça fait la différence entre cuisine pour gogo et savoir-faire pour connaisseur. Mauricette étant en révision annuelle à l’atelier pour huiler la mécanique, c’est donc seul que j’ai ouvert l’écoutille à gourmandises. C’est la saison: « Saint-Jacques en coquille lutée, julienne de légumes sauce corail et truffe ». Sobre allure, presque austère. Grignotage du lutage feuilleté avant ouverture du coquillage et là, ça vous embaume le naseau costaud. Du fameux à picorer, noix nacrées parfumées. 15,5/20. Autre registre avec « pièce d’agneau confite, gourmandise de chou, champignons, noisettes, jus d’agneau ». Que ça sent bon! Le morceau, c’est de l’épaule. Dessous lui, comme un chou farci plat et cerclé, farce divine au contenu cité deux lignes avant. Géométrique morceau de viande qui a pris du temps de confire, croustillant du dos grâce au coup de poêle, fondant dedans, ça œilletonne dru du côté terroir, généreux et vraiment bon. Jus dense qui fait aimer le pain. 16/20.

LA MAISON DE CELOU restaurant à CHÂTEAUNEUF-DE-GADAGNE - Le Bouche à Oreille Le sucré, c’est ici ou jamais. Option « tartelette Irish coffee ». Epure classieuse du diable, le style est sûr de lui, pas du cosmétique pour vous endormir les sens. Ça tape direct dans le sujet: rondelette tartelette pâte sablée croustillante extra fine, superposition de crèmes, chocolat noir franc, et la subtile au whisky et café, crème fouettée. Dedans, une surprise à croquer, chut, motus. 16,5/20! Oui, rien que ça. Du rare pour un cobaye délaissant souvent le sucré! La cuisine serait-elle aussi délicieuse sans le panorama sur le Ventoux? Oui sûrement. La cuisine serait-elle aussi délicieuse si l’ambiance de la maison n’était pas aussi rieuse? Oui, sûrement tout autant. Belle ambiance de travail remarquée entre les cuisines ouvertes et la salle. Voilà le sort réservé par Sandrine Sancier et son équipe aux veinards qui auront fait le déplacement. Du coup en sortant d’ici, on ressemble plus à un bel abricot confit qu’à un camembert avachi. Même moi.

LA MAISON DE CELOU restaurant à CHÂTEAUNEUF-DE-GADAGNE - Le Bouche à Oreille

OUVERT À L'ANNÉE – VUE PANORAMIQUE – TERRASSE 4 SAISONS