La Main à la Pâte

0.5

L’emplacement habile au centre-village augure du bon plan, comme au détour d’une ruelle génoise.

On entre dans la séduisante nasse, heureux et avec un sourire éclairé par les couleurs chaleureuses des trattorias italiennes, on en sort largement ponctionné de la bourse et miné du moral. D’emblée, la serveuse a beaucoup de mal à feindre d’être polie en m’obligeant autoritairement à m’asseoir où elle veut, alors même que la salle est presque vide de clients. Comme si j’allais prendre une table de 8 pour moi tout seul, voyez? Son menu à 22,50€ n’est pas excitant. Risotto, tagliatelles, lasagne… Comme si la cuisine d’Italie se résumait au strict féculent: déjà transpire la philosophie de la maison. Du coup, j’ai tapé dans une des « spécialités » pour chercher l’éventuel frisson: « escalope de veau farcie mortadella et mozzarella ».

Je m’attendais à une sorte de saltimbocca gourmande, bien pensée. Un machin pané avec des corn-flake puis passé à la friture d’où il est ressorti marron, aride et dur. Un truc de sous-traitant de la bouffe qui fournit probablement les cantines scolaires de certains de nos pauvres gosses. A côté, un simple cordon bleu mérite le prix Nobel de cuisine. Gangue cassée, les 2 tranches de veau et de mortadelle sont fines comme du papier à cigarette. Le fromage fondu est à dose homéopathique. Malgré une carence en sel (je ne suis pourtant pas un affolé de la salière), les spaghettis frais à la tomate servie avec tiennent la route, al dente. Malgré eux, un plat à faible teneur en intérêt et à forte teneur en euros puisque 16€. 7/20. Soit approximativement 160€ le kilo de friture et féculent.

T’en veux encore du folklo mon coco? En voilà! Le « baba au limoncello » à 7,5€: même pas maison! La serveuse me l’avoue sans rougir, dans un angoissant ton de normalité blasée! Serveuse éteinte en pilote automatique qu’on semble ennuyer à venir manger chez elle, chef qui fait sa ronde en salle et repasse dans sa cuisine ouverte faire sa comédie… à l’italienne. Clientèle contente de tout qui s’entasse, même hors-saison. On ne pourra donc en vouloir à la direction puisque curieusement, ces gens paraissent satisfaits.