La Grange

3

LA GRANGE restaurant à LE BEAUSSET - Le Bouche à OreilleOui au passé et à la mémoire, et oui à l’avenir du présent. Philippe Marco est un enthousiaste qui anticipe, tel le joueur d’échec. Un actif du genre à ne pas s’endormir sur l’illustre passé de l’adresse née en 1982: elle abritait auparavant la forge du village. Pour preuve la considérable cheminée devant la porte d’entrée. A moi côtes d’agneau et tranche de gigot! Faux-filet et côte de bœuf qui se dorent les poils du dos sur la braise quand la bise fut venue! L’été, cette cheminée se repose en attendant le Père Noël et en cuisine, son cousin grill assure l’intérim. Vu la chaleur bien de saison, nous caracolerons sur d’autres pistes que la stricte viandarde. Quoi choisir sur cette carte d’été? Carpaccio de St-Jacques fraiches, tartare d’araignée de mer, pâtes au foie gras, ris de veau aux morilles, rognons de veau au Madère, dos de daurade aux agrumes… Avec Mauricette, on voulait commencer mollo avec une seule entrée en « duo ». On trouve les limites du vote à main levée pour trouver une majorité quand on est juste deux. Le consensus arrive avec les « cuisses de grenouilles à la provençale ». Belle assiette, chair croustillante agréable, juste le gras nécessaire qu’on s’en enfile un tas sans dégouliner des doigts.

LA GRANGE restaurant à LE BEAUSSET - Le Bouche à Oreille D’ailleurs si peu grasses que le lit de légumes et tomates sur lesquelles les cuisses sont posées n’en souffrent pas! Ail et persil hachés minute, très digeste. Version personnelle de la chose adoubée par la dame au chapeau vert. Bref! 15/20. « Queues de gambas sauce aux agrumes »: la sauce confite du plat de la dame au chapeau vert est ajustée, pousse sur le citron vert. Sans qu’on la prévienne, les gambas sont remplacées par des crevettes décortiquées, dommage. Purée maison à l’huile d’olive et la fameuse sauce sucrée-salée rattrapent l’idée: 13/20. Très heureuse surprise avec le « filet de Saint-Pierre sauce corail d’oursin ». Poisson cajolé avec douceur, pas ce filet vendu surgelé souvent violenté par les cuisiniers pressé. La sauce travaillée ne masque pas le plat, je sauce chaque recoin de l’assiette, j’ai même regardé dessous… 15/20. L’intitulé cache bien son jeu: « soupe de pêches ». Pas une purée du fruit, un sirop parfumé vivifiant avec des quartiers réguliers du fruit macéré. 15/20 encore. Service rajeuni depuis l’an passé, qui a été à bonne école: base classique, décontracté et dans l’air du temps! Tiens? Comme la cuisine!

LA GRANGE restaurant à LE BEAUSSET - Le Bouche à Oreille

REPAS DE GROUPES ET BANQUETS – SERVICE TRAITEUR – SALLE PRIVATISABLE