La Détente

1.5

Un restaurant de quartier qui tire bien son épingle du jeu sur le boulevard: quartier de la gare Saint-Charles.

Salle bien remplie, courte terrasse avec peu de succès sauf pour quelques cumulards: fumée de clopes et pots d’échappement. L’affichage informatif extérieur est fait d’un ajouts successifs de modification, gribouillages, scotch et bouts de papier. Menu complet à 14,50€: le loyer n’est pas cher pour sortir de tels tarifs. Et la boisson est offerte. Ma « cristalline » en bouteille plastique est ouverte et… entamée! La sangria industrielle de Mauricette ne donne pas envie de visiter l’Espagne. Le « buffet d’entrées » est annoncé avec une vingtaine d’idées: la tarte aux courgettes façon quiche aguiche, poireaux vinaigrette, mozza en carton, feuille de vigne, carottes râpées et un tas d’entrées en boite, poivrons indigestes (ils ont pris le chaud). 11/20 pour le choix.

Encore du choix pour nos plats: faux-filet, saumon grillée sauce citronnée, ravioli ricotta-épinard, tartare de bœuf, gnocchi au pesto, brochette de bœuf à la provençale… et puis pour la carnassière dame au chapeau vert une « bavette grillée » avec des frites allumettes blondes décongelées, et un carré de gratin de courgette pas vilain. La forme arrondie de la viande n’est pas celle d’une bavette m’enfin bon. 13/20. Une horreur, le « filet de poulet à la milanaise ». Une sous-sorte de fine sous-tranche de sous-poulet à la chair reconstituée congelée passée à la friteuse. Finalement, le loyer doit être cher pour sortir de tels plats. Autrement dit, servir un truc pareil même dans un menu à « seulement » 14,50€ est abusif. Une pensée à nos gamins que les mauvaises cantines nourrissent avec ce type de produit crapuleux. 6/20 grâce aux garnitures: salade fraiche.

Mauricette continue à tirer les bons numéros avec un « baba au rhum » acceptable à 13/20. Et moi les mauvais avec une « mousse au chocolat » au gout de plastique, une mauvaise poudre de chocolat noir délayée dans de l’eau. Pas fini non plus. Mauricette est plutôt satisfaite de son repas à 14,5€. Moi, je suis en colère de mon repas à 14,5€. Après avoir fait des graphiques, des courbes, des schémas et pas mal de photos ramenées à la maison, nous ferons chacun un pas vers l’autre: table « moyenne » néanmoins utile au quartier et posée à deux pas du Collège Longchamp.