LES ARCHIVES DU BAO

Cette critique n'est (peut-être!) plus d’actualité!

La Crevette

Cette petite ville à deux brassées de Saint-Tropez est quand même incroyable.

Une palanquée de restaurants (ou assimilés) 122 selon Saint-Tripadvisor et 119 selon les Pages Jaunes. Sur le front de mer bien entendu, mais aussi derrière, les jolies rues piétonnes. Et n’allez pas croire que c’est meilleur puisque planqué. L’erreur serait fatale, je sais bien, j’y ai cru Lulu. Je suis entré là en totale confiance, sûr du bon coup: un lecteur m’en avait dit du bien. Contexte effectivement amical: comptoir accueillant (c’est aussi un bar), épatante demoiselle à l’accueil et au service, cuisine ouverte avec un chef aux allures de cuisinier à qui on la fait pas, du genre je crains personne je suis le roi de la sauce et du fumet, cheveux blanc et allure débonnaire. Sa carte est assez ramassée, ça rassure le chaland: 4 entrées avec des nems (?), quelques pâtes, une huitaine de viande dont l’inévitable burger avec de la viande Angus (quel dommage), trois poissons dont un filet de St-Pierre qui chatouille ma suspicion naturelle. Une formule midi à 15,5€ et des suggestions dont la « marmite du chef ».

Alors j’ai visé la marmite du chef. Deux gambas, des patates du jour, deux bouts de poisson supposés être du loup dur et plein d’eau, fermes comme de la lotte trop cuite et curieusement poêlés, j’en comprends la raison: la soupe de poisson, c’est de la conserve gélatineuse et froide. Or il est communément admis que le poisson ne cuit pas dans un liquide froid, c’est un principe assez connu dans le monde des cuisiniers sérieux. La rouille et les croutons ne feront pas passer la pilule. Mais le pain mes cocos, c’est un monument! Remarquable! Bravo au boulanger. Et au cuisinier? 8/20 pour 19€ quand même. Je n’ai pas poussé le vice à commander un dessert pour mesurer les compétences de la maison au rayon sucré, merci bien, faut pas m’en vouloir. Voilà. Je confirme que la petite serveuse est impeccable de spontanéité souriante, et même qu’elle n’hésite pas à se chamailler avec le serveur qui tire au flan pendant qu’elle mouline sec en servant les clients. En tous cas et en ce qui me concerne, faire autant de kilomètres pour m’empaler sur ce type d’établissement est minant. Ne riez pas, je voudrais vous y voir, des fois.