La Bohème

4.5

LA BOHÈME restaurant à LA MOTTE - Le Bouche à OreilleDe ces petits miracles de l’existence qui redonnent espoir, un lieu, une rencontre, un moment, des personnes. Bon. Un repas aussi, quand même. « Le Bouche à Oreille » n’est pas « philosophie magazine ». Ce croquignolet restaurant planqué dans un joli village à 10 kms au sud-est de Draguignan, on le connait. Repris début 2017 par un duo sourire vissé au minois et les deux pieds sur terre, ce qui en fait 4. L’ambition de Brigitte Bertrand et Emilien Fassi? Rendre les gens heureux le temps d’une paire d’heures ou plus, voyez. L’hiver dans la jolie salle colorée repensée, ou comme ce jour d’été avec Mauricette, sur la belle terrasse ombragée au calme. Ardoise: 3 entrées dès 8€, 4 plats dès 17€, plat du jour le midi. Un osso bucco de veau (12,50€) aperçu sur la table voisine. Suivant saison: courgette jaune farcie à la niçoise. Cannelloni de blettes épinard et ricotta. Tourte de blea nissarda. Carré de porcelet au poivre de Timut. Cuisse de poulet fermier sauce suprême, crémeux céleri. Poire de bœuf sauce morilles. Cabillaud au jambon cru. Ballottine de lapin, tapenade et sauge.

LA BOHÈME restaurant à LA MOTTE - Le Bouche à Oreille Quasi de veau, jus au café, barigoule de violets… cuisinier bien épaulé par le voisin maraicher bio Adrien Soldi (Les Paniers du Capelan). La dame au chapeau vert vise le « saumon grawlax, tartare de pommes, concombre et brousse ». Rigolo comme en un clin d’œil, elle devine le passé d’un cuisinier, son savoir, ses codes. Belle assiette presque désaltérante, tonique et fruitée. C’est un 15/20 pour 8€ seulement. Mon « gigot d’agneau, tian de légumes provençal » n’est pas fait pour les demi-portions ou alors faut qu’elles n’en mangent que la moitié. Cuisson de la viande irréprochable, sauce un peu lourde pour l’été, tian académique. Je suis resté sur un sévère 14/20. Desserts déconcertants et inventifs, même dans le cadre de la simplicité. Comme ce jour la soupe de fraises émulsion de chocolat blanc ou le savoureux « crémeux myrtilles »: le fruit écarte les coudes et le croquant taquine. 14,5/20 et 5,5€. Bravo pour les tarifs sages, entrées à moins de 10€ et SanPé à 3,5€. Et puis que je vous dise quand même: Emilien Fassi vient tout juste de toucher du doigt ses 21 ans. Autant vous dire le potentiel de sa délicieuse cuisine. Mes frères je vous le dis: l’avenir, c’est le présent!

LA BOHÈME restaurant à LA MOTTE - Le Bouche à Oreille

OUVERT À L'ANNÉE – TERRASSE OMBRAGÉE – CUISINE MAISON