L’Oustaou

4

L'OUSTAOU restaurant à LA CIOTAT - Le Bouche à OreilleOn y décèle la joie du métier, celle non feinte du travail bien fait. Doublée d’une prise en main assumée du quotidien, ce quotidien dans lequel s’embourbent les blasés du présent, les frustrés permanents, les esclaves du temps aux bras ballants. Epatante cette lumière dans les yeux des Ghirardelli: 25 ans que ce couple de ciotadens fait vivre « l’Oustaou ». Lumière qui rejaillit (comme par hasard) dans les mirettes des collaborateurs, des cuisiniers aux serveurs, fiston compris. On s’est pointé l’appétit au garde-à-vous un midi de semaine avec Mauricette. Elle a toujours aimé la Ciotat: « le plus joli coin du coin » qu’elle dit souvent en minaudant comme si elle descendait les marches du festival de Cannes. Bref! Forte affluence du midi, tu m’étonnes Simone: très bon et économiquement pertinent avec la formule à 16€ avec choix. Pour le reste -carte et menu- les recettes filent le sourire: les noms de plats jouent de drôlerie et de truculence. Des exemples? Ouééé… bon d’accord: panisses, poivrons et anchoïade font ménage à trois. L’œuf parfait selon l’humeur du piaf. La con de Manon (salade). La bretonne se fait manger toute crue! (tartare de St-Jacques).

L'OUSTAOU restaurant à LA CIOTAT - Le Bouche à Oreille Oh fatche de con, ces gambas! Et même: au pauvre andouillette à l’ancienne qui se fait prendre en sandwich! Nous? Entrées pour deux, sirotée nez à nez avec la dame au chapeau vert: « les moules gratinées au beurre d’oursins ». Moun diou qués buon… de simples moules annoncent de ce qui va nous arriver lors du repas: 15/20. Arrivent « les coussins de blés aux langoustines sublimées par leur sauce Champagne ». Cherchez pas: grosses ravioles maison remplies du fameux crustacé cuisiné, juste lui. Pas de tricherie ni d’entourloupe à la Buitoni! Sauce champagne pas du genre timorée, lien parfait de l’ensemble. Et quel copieux! 15,5/20. Madame rêve d’archipels, de vagues perpétuelles: « O pauvre! En vacances à Bali, on a découvert comment sublimer le tartare de thon aux fruits de la passion et lait de coco » que le plat s’appelle. Délicieux tartare apprêté en 3 saveurs réglables à souhait. Vous comprendrez si le plat est toujours proposé. 15,5/20. Surprenant niveau de cuisine non? Un jour, Cécile et André Ghirardelli ont croisé le chemin d’un jeune cuisinier créatif qui intègre avec succès l’équipe existante. Echanges d’idées, tradition et modernité. Contexte bistrotier décontracté face au port, épatante terrasse vélum avec mur végétal, cuisine fine et joyeuse. Gare à l’addiction.

L'OUSTAOU restaurant à LA CIOTAT - Le Bouche à Oreille

DEVANT LE PORT – TERRASSE – GROUPES – PARKINGS