Il Cuoco

2

On connait bien le lieu, jolie boutique avec terrasse pour regarder le défilé de la place Carnot.

Les teneurs changent fréquemment, ce qui n’indique pas une absence de clients (c’est plein ce midi) mais généralement l’existence d’un loyer insupportable. Les bailleurs de fonds sont désormais le métier qui gagne le plus d’argent dans la restauration. Bref! Alors je suis entré à nouveau ici chez les nouveaux, un type a surgi de derrière le bar l’air sévère et sans sourire, j’ai cru que je lui avais mis un PV. J’ai été rassuré quand avec son doigt et toujours sans sourire, il a pointé la table où je devais m’asseoir. J’ai pas moufté. Ma capacité à être lâche en toutes circonstances a toujours été remarquable. Après, c’est le serveur. Joyeusement tonique et multirécidiviste: il me demande plusieurs fois si je veux boire quelque chose.

Une ardoise avec des suggestions à l’italienne qui dépassent les 20€ mais le magret cuisiné est facturé seulement 18€. Une carte écrite sur du papier avec des entrées de 12€ à 17€ et des plats de 14€ à 17€. Vu le contexte bruyant de brasserie stressante, j’ai décidé de prendre le plat le moins cher. Il est affiché à 14€ et s’appelle « cannelloni à la ricotta et aux épinards frais ». Un gratin fromagé qui arrive brûlant et joliment doré, salade mélangée, bonne vinaigrette qui décoiffe. Le gratin est un peu aride et dedans, le peu de béchamel n’arrive pas à faire passer la garniture ricotta/poussière d’épinard. Sèche, trop tassée. Ce manque de souplesse n’exclut pas le « fait maison »: 12/20 pour 14€.

Le « café gourmand » est une réussite. C’est trop généralement un carambolage de sous-traitance de n’importe quoi assemblé. Ici, le » fait maison » domine encore: bravo! Du mini en bon: tiramisu dans les codes, panacotta souple, fondant idéal. 8€ pour 14,5/20. Bravo aux cuisiniers. Notez que certaines pâtes sont annoncées comme faites sur place. Pfffouuu… vraiment trop de vacarme dans la taule bondée. Entre 80 et 90 décibels en permanence, sauf erreur de mon baromètre à boucan. Faut aller payer à la caisse où tout à l’heure celui qui m’a pris pour Marie-Pervenche la contractuelle qui met les PV semble depuis plus décontracté. La contrariété est passée de mon côté: annoncé 14€ sur la carte, il me facture mon plat 16€. Ça ne se fait pas. Même si le monsieur à un loyer à payer. Mal commencé, mal fini.