Hôtel-Restaurant des Maures

4

HÔTEL-RESTAURANT DES MAURES restaurant à COLLOBRIÈRES - Le Bouche à OreilleDes lustres que l’adresse ronronne sans lassitude, sachant réconforter tout au long de l’année le chaland affamé. Demandez aux canards qui chahutent dans l’eau du Réal-Collobrier qui défile sous la terrasse: ils en savent plus que tout le monde, ont des preuves et ont même mis des photos sur facebook. Bref! Faut pas mollir de la recette et faire bon quand se pointe la centaine de pèlerins désireux de s’enfiler dans le flacon civet de porcelet, sole meunière, grenouilles à la provençale, pieds paquets marseillais, filet de bœuf sauce aux cèpes ou pâtes au foie gras… L’équipe de Sébastien Borello veille au grain! Grande modération tarifaire dans cette ambiance de campagne qui sort (un peu) des conventions historique en complétant désormais sa proposition par des suggestions au quotidien: andouillette sauce moutarde, calamars à l’armoricaine et mon (c’est le mien et à personne d’autre) « filet mignon en croute et son cappuccino de cèpes ». Un boulot de cuisinier classique, recette bien tournée avec patates confites au four et une décalée tomate provençale. 15/20. Mauricette voulait reprendre des forces: elle n’a rien mangé depuis ce matin et ses 8 croissants! Elle respecte notre tradition: menu à 24,5€.

HÔTEL-RESTAURANT DES MAURES restaurant à COLLOBRIÈRES - Le Bouche à Oreille Avec le hors-d’œuvre: jambon cru tranché sur place, terrine maison et salade verte. 14,5/20. Et sa monumentale « omelette aux champignons ». Des cèpes, en veux-tu en voilà. Deux entrées donc: ça vous gêne? 14,5/20. La « daube de sanglier » est servie avec un gratin dauphinois idéal. Délicieux, mais la dame au chapeau vert bougonne un peu: elle aime par habitude saucer en mettant des pâtes dans la gamelle. 14/20. Faites comme vous voulez pour le dessert, mais la crème de marron servie ici est la meilleure que je connaisse. Pas farineuse, elle tapisse le palais, fruitée et infiniment moins sucrée que les industrielles de contrebande qui polluent les rayons des grands magasins. On la retrouve dans « La coupe de Collo » avec glace aux marrons, chantilly maison et meringue. Mioum. 15/20. Plus sobre et non moins exquise « crème de marron de Collobrières, Chantilly » à 14,5/20. Service fluide qui déroule sans omettre de glisser le petit mot qui fait la différence. Une maison repensée avec de superbes chambres à prix étonnant, bar avec terrasse côté rue principale du village, restaurant avec terrasse côté rivière. Respect de la tradition… tout en évitant une forme d’encroutement satisfait. La maison Borello reste inégalée.

OUVERT A L'ANNEE – ACCUEIL GROUPES – TERRASSE SUR LA RIVIERE &ndsah; CHAMBRES DE CHARME ET DE STANDING