Hôtel-Restaurant des Maures

4.5

HOTEL-RESTAURANT DES MAURES Restaurant à CollobrièresLa maison Borello cultive un merveilleux paradoxe: être soutenue par des valeurs intemporelles de travail et de fierté dans l’ouvrage, tout en étant éloigné de la tentation d’autisme et d’enfermement dévolue aux établissement qui croient tout savoir sur tout. Le mélange est épatant, je vous assure. La cuisine est fidèle à ce qu’on en attend depuis le temps qu’avec Mauricette, on y trempe nos moustaches. Quand même, il y a bien quelques défauts ici ou là… Comme celui de vous faire croire que ce sont des entrées alors qu’en vérité, il s’agit de véritables plats! Ah! De qui se moque-t’on? Que fait la police? Que font les syndicats? Où vais-je mettre tout ça? Assiette de « hors d’œuvre » avec un jambon sec cru de grande qualité, tranché sur place, rien à voir avec celui des sandouiches SNCF! Maison, la terrine entérinée « meilleur terrine des Maures » par la terrible dame au chapeau vert. Salade verte, vrai parmesan et vraie vinaigrette! Ne riez pas! Le faux existe! 14,5/20! Tiens: c’est comme les œufs! De vrais œufs et de vrais cèpes du coin dans l' »omelette aux cèpes » servie pour deux! Mais qui ferait repas pour quatre bûcherons roumains. Mauricette a préféré le milieu plus baveux et ma pomme les côtés pour me régaler.14,5/20.

HOTEL-RESTAURANT DES MAURES Restaurant à Collobrières Si vous avez exagéré avec le pain, vous aurez du mal à saucer l’assiette de la charnue « sole meunière » servie avec ses pommes de terre confites au four, huile et herbes aromatiques. Tout comme les « grenouilles à la provençale ». Assiette chaude, délectation à son propre rythme, le bonheur quand on mange avec les doigts, on est bien hein. Deux gros 14,5/20. Dessert: comment ne pas faire honneur au produit local? « Crème de marron de Collobrières fromage blanc » et « crème de marron de Collobrières Chantilly » escortée de meringues maison. Cette crème de marron est un pur délice. Un jour, amusez-vous à la comparer celle des grandes surfaces: impossible de revenir en arrière, après. Bref! 14,5/20. En terrasse, ambiance croisée de touristes ébahis, de vététistes et marcheurs en repos du guerrier, de VRP esseulé en pause déjeuner, de retraités apaisés devant le menu à 15,50€. Au moins 90 personnes ce midi. Si vous parlez couramment le canard, faites causette avec ceux de la rivière « Réal Collobrier » qui passe sous la terrasse du restaurant, et passez le bonjour de notre part. Bref! De retour au cœur de l’urbanité assommante, on ne voit plus la vie de même façon, après.

OUVERT À L'ANNÉE – ACCUEIL GROUPES – TERRASSE SUR LA RIVIÈRE – CHAMBRES DE CHARME ET DE STANDING