Goût Thé II

2

Affichés: le redoutable blason du « Collège Culinaire » des compères Ducasse et Robuchon, le très usé-dépassé « label Maitre-restaurateur », et l’autocollant TripAdvisor que la plupart des restaurateurs affichent fièrement jusqu’à qu’il se choppent un mauvais avis, maintenant ça suffit, y en a marre de ces gens qui sont pas du métier et qui donnent leur avis.

Bref! Aussi sur un tableau blanc indélicatement gribouillé avec un marqueur bleu scolaire: 8 entrées, 10 plats et 10 desserts dans un menu-carte vendu 30€. Ça rigole pas. Vu les autocollants des labels qui ne mangent pas dans les restaurants, ça doit pourtant être sérieux puisqu’ils le disent. La réputation de la maison n’étant plus à faire depuis le temps qu’elle officie, avec Mauricette on ne pensait pas l’écorner. La serveuse sourit en scrutant dans tous les coins la dame au chapeau vert fagotée de sa tenue Courrèges des années 60 et des chaussures à talons de Louis XIV. Sacré accoutrement bourgeois qui fleure bon la CB active. Pas de pot, Mauricette refuse l’apéritif. Et puis on ne prend pas d’entrées. Pas de boisson non plus. Du coup la serveuse a moins souri. A chaque étape, on a bien senti notre dégringolade dans l’estime de la demoiselle qui pensait servir Marie-Antoinette.

Enfin bon, on est bourré de défauts, on regarde tout, on scrute, on zieute, des toilettes au plafond et la cuisine à travers les hublots. Et puis les plats des autres tables, aussi. Mauricette envisage la « cuisse de canard confite ». Pas assez grillée pour manger la peau, trop de gras. Pas confit maison, comme souvent. Sauf que tout le monde n’affiche pas autant de labels. Les garnitures sont de produits frais: haricots verts, courgettes, excellents champignons, pomme de terre boulangère (et non le gratin dauphinois annoncé par notre copine en salle). Et un jus. 14/20 pour 20€. 20€ pour une cuisse de canard confite cuisinée d’une façon ménagère est plutôt considérable. J’adore cette recette! Laquelle? « Veau Orloff ». Plat franco-russe: viande tartinée de champignons et d’oignons, et une genre de béchamel. Peut-on sortir de la recette historique quand on est Maitre-Restaurateur et référencé au Collège Culinaire de France? Ici, tendron de veau qui enroule jambon cru et fromage fondu. Pourquoi pas.

Cela dit, c’est plutôt bon mais franchement tiède. Même garniture que Mauricette à un poil près. Même jus aussi: vu le nombre de plats proposés dans le menu, il est bien compréhensible d’optimiser la mise en place. La direction devrait en profiter pour optimiser les tarifs, aussi. 20€ pour 14/20. 7€ les « tuiles marron Chantilly » dressées comme un millefeuille. Chantilly pas maison, comme souvent. Oui, je sais… Maitre-restaurateur, Collège Culinaire etc… 13/20. Cadre très agréable dans son esprit marin cossu, tables brutes de bois et serviettes en papier. Pain remarquable. Bref! Cuisine des années 70/80 plutôt sérieuse, mais dépassée. En fait, ce sont surtout les tarifs qui sont dépassés vu le niveau de cuisine. Fin de règne. Et devinez qui ne nous a pas salué quand nous partions? Gagnééééé!