LES ARCHIVES DU BAO

Cette critique n'est (peut-être!) plus d’actualité!

Le Food Truck
By Au Chateau

Une terrasse ensoleillée mais frisquette pour les plus courageux, autrement dedans.

Et dedans, ça ressemble à un pub avec son bar haut en couleur devant lequel on m’assoit. Plus loin dans la grande salle, ça ressemble déjà plus à un vrai restaurant mais on ne le sait que si on va faire pipi puisque c’est sur la route. Je suppose que vous aviez remarqué que noter les toilettes entre dans le cadre de mes attributions de récolte d’informations. Bref! Quoiqu’un peu speed quand même, le serveur est éminemment sympathique, cherche à communiquer avec le client.

Ardoise avec 4 entrées dès 6€ et 7 plats dès 16€ et même 2 burgers, le contraire m’aurait étonné. Rarement toutefois des noms de plats m’ont paru aussi alléchants! Risotto aux cèpes! St-Marcellin rôti, jambon truffé! Filet de St-Pierre au citron! Tournedos d’agneau ibérique! Saumon Bomlo, sauce bleu mais ne vous excitez pas: ce saumon qui essaie d’être à la mode est… norvégien! Bref! J’ai entamé par une « salade chaude de lentilles et chorizo ibérique ». Et bien écoutez, c’est assez parfait dans sa simplicité maitrisée, bon équilibre général. En plus, l’assiette est sobrement belle, et chaude. Délicatesse qui contraste avec la table ronde en bois rustique et le set en papier. Bref! 14,5/20! Késako? « Magret picanha ». 180 grammes! Ce morceau de viande serait de la Black Angus USA! Je veux bien, mais faudra m’expliquer comment la viande réalise le miracle technique d’être un « produit frais » comme annoncé sur l’ardoise! Et le reste! Comme le Saint-Pierre proposé! Par exemple! Il faut dire aussi que le cuisinier d’ici possède un vrai talent pour valoriser le produit, doublé d’un réel sens de la précision. Avec la viande saisie et saignante comme demandée, il m’évitait les frites d’office je montais la note globale. Salade mélangée sur le côté, pour rafraichir. 14/20 et 16€.

Pas de dessert. Une formule du jour existe, si ça vous intéresse. Boutique voisine de la brasserie machine à fric chère et pas bonne, la franchise « Au Bureau ». Qui appartiendrait selon nos informations à la même direction. Autant dire que la maison tient debout grâce au duo serveur impliqué, et cuisinier appliqué. On verra si l’idée dure dans les conditions du quotidien.