Du Nord Au Sud

3

DU NORD AU SUD restaurant à LA GARDE - Le Bouche à OreilleVoilà ce qui pourrait bien faire référence! Oui, mes frères! La référence de la « moule-frite » dans le canton et un peu autour. De derrière mon stylo, j’en vois qui pouffent sous le manteau: « les moules-frites »… c’est pas de la cuisine. Que celui qui en s’est jamais régalé de cette spécialité me jette la première coquille! Une douzaine de moules cuisinées, de la classique « marinière » (avec céleri et oignons revenus au beurre) à la roublarde « bisque de homard », en passant par la régionale de l’étape « pesto » et la fromagère « Roquefort »! Les moules, c’est de la « Tamaris ». Fraiches comme si elle étaient venues en vélo avec leurs petites pattes musclées de la Seyne-sur Mer! Oui madame. Et puis pour les frites, la patate est de la binche, et pas de binche de seconde zone, ya pas mieux pour la frite! Oui môssieur. Cuisson à la graisse de bœuf… comme dans le Nord! Un classique oublié au gout inimitable et meilleur pour la santé que les huiles de fritures industrielles aux adjuvants chimiques contestables. Bref! je suis bavard hein? Attendez, j’ai pas fini! J’ai choisi les « moules au curry ». Un régal de fraicheur, moules nerveuses cuites « minute », pas du genre préparées la veille. Je suis le premier surpris de ma béatitude devant un tel plat.

Comme quoi, la délicatesse en cuisine n’est pas une question de noblesse du produit. Sauce ajustée, j’ai tout siroté le fond de gamelle en m’aidant du bon pain. Frites fraiches maison épluchées sur place, dois-je revenir sur le cas alors même que j’ai déjà évoqué la question plus tôt dans le texte? 14,5/20. Essai de la « crème brûlée » indéniablement « maison » mais trop cuite: je sais la question réglée depuis mon passage. Les desserts sont faits sur place, c’est-à-dire ici, autrement dit par les cuisiniers, y compris la mousse au chocolat. 13/20. L’endroit posé au centre-ville est connu du chaland local et de ceux qui passaient devant au quotidien: ils seront surpris de la luminosité et de la fraicheur récente de l’endroit… lifting réussi! Rappelons au sourd d’oreille que les tauliers bénéficient de l’AOC nordiste: les fameuses bières Cht’i, Duvel et Troll sont à la carte. Ils s’appellent Anne Gisquet et Yves Folletête. Patrons adorables: elle sourit « plein phare » avec l’accent du Nord, et lui cuisine « plein feux », l’enfant du pays. Une bonne humeur qui change des blasés de la profession. Et si vous tenez absolument à manger en terrasse, c’est possible. Bref! Donne vraiment envie d’y avoir son rond de serviette!