Déjeunez sous l'Arbre

3.5

DÉJEUNEZ SOUS L'ARBRE restaurant à ROUSSET - Le Bouche à OreilleEn lisière de zone agricole, l’Arc à deux pas. Cadre bucolique et murs de pierre (les anciennes écuries du domaine) peu imaginables à hauteur des pissenlits, faut arriver en parapente pour savoir. La clientèle d’affaire de la zone d’entreprises se refile le bon plan: 14,90€ le midi en semaine. J’étais curieux de vivre la table de Mickaël Guénon un soir d’été. Belle terrasse aménagée sous de gigantesques platanes encore plus vieux que Mauricette, c’est vous dire. Quid du menu à 35€? La dame au chapeau vert en tâte un extrait avec la formule « plat-dessert » à 24€. C’est toujours amusant quand un chef du niveau de celui d’ici (tout de même 10 ans chez l’étoilé Chalet Mounier (38)) fagote des plats d’influences autres que ceux de sa stricte école classique. Volatile de qualité pour « aiguillette de poulet fermier au lait de coco et gingembre, nouilles au sarrazin » aux résonnances asiatiques. Nouilles remplacées ce soir par des pennes… dommage mais le serveur nous a averti! Résultat parfumé-épicé, sagement équilibré, chaque détail est ajusté. 15/20. Moi: « risotto Carnaroli fait à ma façon, au parfum safrané, petits pois et dés de courgette, poêlée de gambas sauvages juste saisies ». Enfin: à « la façon du chef » pas à la mienne. Vaut mieux.

DÉJEUNEZ SOUS L'ARBRE restaurant à ROUSSET - Le Bouche à Oreille La seule fois où j’ai fait un risotto, on avait rebouché les nids de poule du chemin avec. Enfin bon. Ici, risotto surveillé et curieusement, sans crème ni Parmesan mais délicatement parfumé. Il sert de rampe de lancement aux magnifiques gambas décortiquées et cuites avec la précision d’un horloger, légumes frais. 15/20. Points communs de nos deux plats: couleurs, décoration légumière enjouée, copieuseté caractérisée, souci du détail et envie de faire plaisir! Desserts dans la lignée avec « millefeuille renversé crème vanillée au soupçon de rhum et ses fraises ». Vraiment agréable, une densité gracieuse au gout promis, pas de ces desserts uniquement photogéniques sans épaisseur. Fruité de saison: 15/20. Pantagruélique « suicide glacé au chocolat ». Monument de la maison qui existe en version hivernale histoire de vous enchocolater le bout du nez: brownies chocolat maison (doué), mousse au chocolat (têtue), glace au chocolat, sauce chocolat (ganache délicatement pralinée ce jour), fruits frais. Mauricette adoube d’un 15/20. Service vraiment à l’écoute, vif le midi, à votre rythme le soir. En place depuis 3 ans, la direction a intelligemment pris le créneau fort peu encombré des tables du coin qui valent le détour. Elle manquait donc au panorama.

DÉJEUNEZ SOUS L'ARBRE restaurant à ROUSSET - Le Bouche à Oreille

BANQUETS – MARIAGES – SÉMINAIRES – CHAMBRES POSSIBLES