Côté Mer

4

CÔTÉ MER restaurant à FONTVIEILLE - Le Bouche à OreilleOn peut trouver ailleurs du poisson, mais l’intègre Patrick Roux le manipule avec respect et attention. Clientèle locale d’habitués, hommes d’affaire qui assurent le coup avec le client important et même des vacanciers connaisseurs (ce n’est pas antinomique). Après avoir tenu table au Salin-de-Giraud en Camargue, au très voisin village de Paradou et même à l’entrée du village un temps, voilà la famille Roux dans son charmant estanco. Pas grand ni luxueux comme quelques tables de prestige qui surfacturent abusivement « la dorade comme la cuisait Pépé » et « le poulpe comme le mijotait Mémé » afin de financer les rideaux en poils de gnou des tropiques et les sièges en croco du Botswana de leur prestigieux établissement et accessoirement, le dernier 4X4 du patron. Chez les Roux, le luxe est ailleurs. Dans le produit de qualité utilisé, dans des réalisations qui débordent parfois du cadre bistrotier. Vous auriez eu sous l’œil et la canine le « tartare saumon et cabillaud », il vous taquinait le godet illico à vous aussi. Souvent un tartare est avachi, comme s’il était obligé d’être là mais préférait être ailleurs. Ici, poissons de grande fraicheur, préparés minute et motivés par une marinade citronnée, mirepoix de pomme verte pour taquiner. Fin, décidé. 15/20 facile.

CÔTÉ MER restaurant à FONTVIEILLE - Le Bouche à Oreille Les « calamars farcis » j’y retourne à chaque fois. Embêtants les plats cultes. Ils vous privent de la curiosité du reste, vous escamotent la prise de risque. Mais c’est si bon: quatre calamars en rang d’oignons, poêlés au beurre et croquants ce qu’il faut, gonflés d’une une fine farce de légumes et de blanc de seiche. Purée rustique, légumes du moment poêlés. 15,5/20. Le « baba au Rhum » sans histoire fait le job, sirop maitrisé, pas la peine d’en rajouter. 14,5/20. Toujours la formule 15,5€ du midi en semaine. Sinon la carte… suivant arrivage! Ben oui. La mer, c’est pas Carrefour ou Lideul, ya pas tout et tout le temps: huitres de Bouzigues, tellines en petit aïoli, petits rougets de pays, calamars en persillade, queue de lotte fraiche sauce Oustau, daube de poulpe et les 7 à 11 types de poissons pour une bouillabaisse qui s’annonce mémorable. Et toujours un plat carnassier pour le strict viandard. Service en binôme: Patricia Roux et Michael Iogna, le gendre. Cuisine en binôme: Elsa et Patrick Roux, sa fille. Maison familiale de grande qualité sans manières ni faux-semblants, un sentiment d’accomplissement et de sécurité, bien-être et satisfaction. Dans ces satanées Alpilles chahutées par une flopée d’opportunistes de la gamelle, faut prendre le bon plan et le garder bien au chaud pour toute l’année.

CÔTÉ MER restaurant à FONTVIEILLE - Le Bouche à Oreille

MENU BOUILLABAISSE – ACCUEIL GROUPES 50 - DEVIS SUR DEMANDE – TERRASSE