LES ARCHIVES DU BAO

Cette critique n'est (peut-être!) plus d’actualité!

Un Coin De Bonheur

Même le pain est maison! C’est vous dire ce « coin de bonheur »!

Posé dans une rue endormie du côté des Réformés, entre Canebière et La Plaine. Mais ses racines sont picardo-polonaises. Tendance Clermont de l’Oise et Gdansk. Cocasse non? Micro-boutique de bois et éclairée juste, tirée à 4 épingles avec double nappage et verres au long cou, photos souvenirs de Pologne, conserves maison aux belles couleurs alignées en rayon: on peut les ramener chez soi! Cela dit, ne nous affolons pas. Perso, quand on me cause de cuisine d’Europe Centrale ou plus loin, je freine des deux sabots, la suspectant de lourdeur caractérisée, la préjugeant roborative. Sauf que le trentenaire Krzysztof Bender est fin cuisinier et saucier! A Marseille, cuisinier à l’UNM sur le Vieux-Port, et aux débuts du Small côté Prado! Quant à Stéphane Geslin depuis passé en salle, il fut formé par le pâtissier de l’Elysée du temps de Giscard d’Estaing! Bref! La carte ne fait pas des kilomètres, produits frais en intégral oblige! On trouve des plats biens d’chez nous comme le confit de canard de Maman et pommes sarladaises, ou l’escalope savoyarde. Et les zurech, bortsch et autres sleddz ou golabki qui sont un peu du chinois pour le profane en polonais que je suis! Le menu découverte sera donc pédagogique! 3 entrée! « Tartare de hareng baltique mariné », texture plus ferme que nos fameux harengs à l’huile, une délicieuse « tartine de lard gras aux pommes et cornichon salé », un assortiment de « charcuterie polonaise ». Si j’écris leurs noms dans la langue de Nicolas Stohrer (pâtissier polonais inventeur du baba au rhum) le correcteur d’orthographe automatique de mon ordinateur devient fou! Bref! 14,5/20.

La vitesse supérieure avec les 3 plats! « Saucisse blanche, golabki, pierogi »! La saucisse fait son petit boulot! Mais le chou farci au kascha de sarrasin et lardons les grosses ravioles demi-lune farcies choucroute et champignons sont deux recettes absolument épatantes! Quelle belle cuisine! Le toucher du cuisinier se lit dans les deux sauces subtiles! 15/20! Une petite place pour le dessert? Non? Siii! Déclinaison sucrée du pierogi avec « pierogi aux fruits de saison et crème fraiche ». La farce fruitée est de coing. Généreux et gourmand. 15/20 encore. Un bilan qui contraste avec les supposés sur cette cuisine! Faut dire aussi que votre appétit est entre les mains de deux monomaniaques de la chose bien faite, exigeants et convaincus qu’ils ne feront pas fortune dans cette rue d’infortune: ceux qui viennent les auront choisi! Une petite vingtaine de couverts pour ce nid gourmand en dehors des assiettes battues. On fonce et on n’attend pas le mois d’aout!