Chez Linh

2.5

Faut le trouver, adossé aux trois courts de tennis et deux terrains de pétanque.

Si le parking est plein… garage sur le 1er cours de tennis autorisé! Gratuit! « Pas de racket » aurait dit Mauricette! Bref! Simiane, on ne va pas souvent s’y poser le dentier. Vu le sobriquet, on pourrait croire à une stricte cuisine asiatique. Mais non. La cuisine est plutôt du genre hybride. Comme une Toyota à la fois énergie nucléaire et énergie fossile, si vous voulez.

Plats français en majorité et seulement 3 plats asiatiques. Bon. Dont un plat du jour annoncé sur un post-it vendu 15€ quand même, tarif sélectif totalement volontaire et assumé de la direction. Soit presque au même prix que les plats de la carte. Le plat du jour? « Linguines aux gambas ». Assiette creuse bien présentée, cuisson correcte des pâtes, courte huile pimentée et cinq crevettes décortiquées. Les crevettes ne sont pas des gambas 10/15. 13/20. Plat seul 15€ du midi pour le travailleur, c’est un peu cher.

Même si le contexte est sympathique dans son esprit de guinguette, grande salle pour les soirées concerts l’hiver, terrasse sous tonnelle avec un bar pour s’accouder l’été en refaisant le monde, une seconde terrasse orientée sur la piscine car oui, il y a une piscine. La prochaine fois, faudra que j’essaie les pâtes au figatelli ou le bœuf saté flambé! Et de l’espace vert pour salir les genoux de vos gamins qui chahutent! Bref! Amusant pour son improbabilité d’implantation, son espace. Ça change.