Cafe Du Commerce

2

Le côté vieillot pourrait nous séduire, il nous va bien au teint.

Sauf qu’on sent trop qu’il s’agit surtout d’un laisser-aller général plutôt qu’un entretien à effet contrôlé de la part de la direction. Comme si cette direction attendait que le train lancé s’arrête tout seul au bout de son élan, tant que ça roule… Le patron derrière le tiroir-caisse, de la jeunesse polie en salle. Ce qu’on mange chante l’idée de brasserie: andouillette du Haut-Var, souris d’agneau au thym, bavette à l’échalote, tartare de bœuf, des burgers, des pizzas, des pâââtes… et des suggestions du jour comme le « coq au vin » de Mauricette.

Un jeune coq en portion un poil radine ou plutôt, une plume. Des rondelles de carottes nagent dans une sauce vin rouge curieusement cuisinée avec de l’orange, des patates vapeur pelées du jour. Et comme dans la pire des caricatures, des feuilles de salade en sachet avec quelques grains de maïs trempent dans cette sauce. Faut lui dire au chef que le coq cuisiné n’est plus en état de manger le maïs. Mauricette non plus. Et puis tout est tiède, salade comprise. 12/20. Mes « linguines Carlotta » sont d’une tristesse absolue. Le cuisinier ne sait pas cuisiner les pâtes. Crème fraiche, roquefort, jambon cru, parmesan. Les pâtes ont tout bu ce qui se trouvait de liquide dans l’assiette servie tiède. La photo n’encourage vraiment pas l’appétit. Voire qu’on voudrait bien que le repas soit fini. 8/20.

Ma « tarte aux pommes » est molle et glacée. C’est peut-être une glace à la tarte aux pommes mais on m’a rien dit. 9/20. Le « tiramisu » de la dame au chapeau vert est fait avec du vrai café, c’est le seul point positif. Lui aussi est flingué par le froid du frigo, croustillant spéculos mou du genou et du reste. 10/20. Au niveau des curiosités locales, le hamburger de notre voisine est fagoté avec des gaufres. Pourquoi pas? Voilà voilà voilà. Cuisine réalisée avec des produits frais mais d’une grande platitude, abandonnée au rythme minant de l’habitude. Maison qui existe depuis 1866 selon le site internet, cuisine au compteur bloqué depuis les années 70 selon Mauricette.