Brasserie-Restaurant Le Camillo

4

BRASSERIE-RESTAURANT LE CAMILLO restaurant à SANARY - Le Bouche à OreilleEn deux petites années au moment où je vous cause, « Le Camillo » a remis à plat les automatismes de chalandise du gourmand local. En effet, il est désormais infiniment plus finaud pour l’affamé de se laisser dériver à quelques mètres du strict port pour caler ses talons-aiguilles, mocassins à glands ou tongs à fleurs sous la table de la famille Legay, bien assis sous les arbres de la placette piétonne, on est bien Tintin. L’intérieur est même mieux à nos yeux de cobayes blasés de tout, esprit de brasserie parisienne soignée avec serviettes en tissu (sauf en été), son comptoir éclairé et son plafond inspiré Art-Déco. Chez les Legay, on ne fait pas que bien manger. L’esprit maison est basé sur trois religions: la religion du client, la religion du rapport qualité-prix, la religion de la convivialité. En prime, faut savoir que le volubile patron Samuel Legay est ancien boucher. Ça aide au job: il pinaille quand il choisit son poisson à l’étal. On ne se refait pas. Bref! Mauricette reconnait le chevillard avisé avec son « pavé de bœuf Aubrac et son jus au foie gras ». L’éloignement visuel des assiettes frimeuses de Top Chef est assumé! « Tradi » plein fer! Tomate confite, ratatouille gourmande, haricots verts nature, cresson.

BRASSERIE-RESTAURANT LE CAMILLO restaurant à SANARY - Le Bouche à Oreille Jus à part et pour tout dire, la dame au chapeau vert se concentre sur la remarquable viande qui se suffit à elle-même. Elle a boulotté la tranche de foie-gras mi-cuit servie avec, quand même. Pas folle la guêpe. 15/20. Ma « lotte au jus de bouillabaisse » est si bien cuisinée que le chef pourrait servir avec son jus de l’extrait de pneu, des confettis de pages jaunes ou un Tupperware râpé qu’on se régalerait si ça se trouve! J’exagère à peine! En vrai: quelques moules, crevette dodue, pommes de terre safranée. Je parie que vous saucerez jusqu’au bout! 15/20 encore. On sait que le rayon sucré est rarement un point fort chez la majorité des cuisiniers « tradi ». Effort louable avec le « café gourmand » de la maison. Tarte fondante au chocolat idéale, gâteau coco façon congolais (en moins sucré et c’est tant mieux), le coco redonde dans une verrine crémée, salade de fruits jolie-jolie, kiwi et Chantilly. Du sucré « maison » ce qui pour l’occasion remet les points sur les « i » vue les escroqueries coutumières qui ont court dans la profession y compris à Sanary. 14/20. Une cuisine traditionnelle soignée fagotée par un cuisinier expérimenté, bientôt 40 ans de service. Un conseil: profitez du hors-saison pour vous y régaler. Cela dit, la bonne humeur et la cordialité du patron est proposée toute l’année sans supplément.

BRASSERIE-RESTAURANT LE CAMILLO restaurant à SANARY - Le Bouche à Oreille

TERRASSE EN SAISON ET BONNE HUMEUR TOUTE L'ANNÉE!