Bol D’Air

4

Idée intéressante, je veux dire le concept.

En pleine zone d’activité effervescente où fourmille une clientèle potentielle, ce sont des gens dans des chemises dans le silence et dans le bruit. L’idée des deux frérots Courtois: service au comptoir derrière lequel œuvre en direct le cuisinier qui fait du bon. Ce qui est très original vu le contexte, faut reconnaitre. Deux plats du jour avec « filet mignon sauce aux poivres, boulgour et petits légumes » et « farce de saumon en quenelles, fusillis, fondue de poireaux »: 9,90€ chacun. Mauricette avait réservé le matin nos deux couverts mais voilà.

On s’est arrêtés dans un magasin de tongs en solde où on trainera nos babouches trop longtemps. Houlalaaaa… 13h30: on arrive au « Bol d’Air » un peu confus, boutique dévalisée par le succès. Thomas Courtois s’avance: « il n’y a plus de plats du jour mais je vous ai gardé deux suggestions! ». Ya pas plus signifiant que ce genre d’attention à l’égard du client qui a pris la peine de réserver au téléphone. Quelques restaurateurs devraient prendre modèle sur la philosophie de la maison qui, je rappelle pour les sourds d’oreille, affiche les codes de la « restauration rapide »… avec un vrai chef dedans: Vincent Courtois. La suggestion gardée sous le coude (c’est une image, tout est préparé minute) s’appelle « wok de bœuf, nouilles de riz, sauce soja gingembre et courgette ».

Assiette creuse, morceaux de viande et pâtes de riz donc, mais aussi un tas de bricoles notamment légumières découpées avec délicatesse: radis, cebette, tomate cerise, champignon noir, brunoise de carotte et navet bref: de la couleur! Et même, cacahuète et noix de cajou! Sauce parfaite! Mauricette applaudit! Et moi aussi! D’autant que les légumes sont bio ou locaux suivant la météo et le contenu du chariot! 14,5/20 pour 11,50€. Les desserts restent simples, comme la « salade de fruits » dans son gobelet en plastique avec couvercle: 14/20 et 4,4€. Glace bio d’un paysan glacier « les pots de Jérôme » du village voisin de Roquevaire: 3,4€ pour 13/20. Café Nespresso vendu 1,5€ ce qui est positivement rare. Un véritable « Bol d’Air » et une jolie bouffée d’oxygène pour manger sainement sur cette place où tout est possible, le pire comme le meilleur.