L'OS ET L'ARÊTE du Bouche à Oreille n°92 Déc 2014

Anne Garabedian à la radio

FRANCE BLEUE GOURMÉDITERRANÉE

Le gourmand auditeur en arrive à regretter les animateurs Corinne Zagara et son acolyte Bernard Loubat, ancien du Gault et Millau du temps où ce guide était encore lu sans trop provoquer de fous rires. Peut-être avaient-ils des défauts mais au moins, ils cherchaient le contact des cuisiniers discrets et aimaient plonger dans le terroir et la société civile! Même si leur hiérarchie imposait parfois des léchages de toques de chefs pistonnés qu’il fallait vanter à tous prix. Le téléguidage s’entendait comme une oreille au milieu de la figure!.. Mais passons.

QUAND LE « PUBLIC » AIDE LE « PRIVÉ »

La désormais préposée à la tranche (de cake) horaire s’appelle Anne Garabedian! On a de la chance, elle fait de la radio. Comme le prouve les clichés de sa page facebouc, son sourire greffé est aussi énervant que la chevelure gominée de Gérald Passédat avec qui elle pose parfois. Blogueuse, conseilleuse, correspondante locale de la Pravda des fourneaux le journal « l’Hôtellerie-Restauration » et surtout pour ce qui nous intéresse aujourd’hui, VRP de Gourméditerranée et intervenante patentée à la radio France Bleu Provence. Autrement dit, une multicarte de la sauce au moins partiellement rémunérée par un service public au service d’entrepreneurs privés réunis dans une association soutenue par des fonds privés et… publics: l’association de chefs Gourméditerranée!

PROMOTION DES COPAINS

Elle a ses chouchous, Anne Garabedian. Comme tout le monde. Ben voui, je sais bien… On note chez elle une excitation peu commune et un gout assuré du comique de répétition quand avec les chefs marseillais Lionel Lévy et Michel Portos, elle s’esclaffe devant le micro de France Bleu Provence. Façon bande de copains en virée écoutant les Beegees dans une 204 décapotable des années 70 qui dérape à marée basse sur une plage abandonnée, coquillages et crustacés. Emissions prétextes pour les « 1 an de l’Alcyone » du toulousain Lionel Lévy alias « Ducasse m’a dit »! Ou l’annonce de l’ouverture du second restaurant « le poulpe » de Michel Portos, ex bi-étoilé! Surnommé « Pomponnette » par ses pagnolesques détracteurs depuis son retour d’exil bordelais! Bref! A ce rythme, il est probable que ces deux chefs bénéficieront sous peu d’un siège à leurs noms dans les studios de France Bleu Provence! Deux exemples de promo décomplexée parmi tant d’autres.

« GARA » L’ABEILLE… DES CHEFS!

Les autres chefs adhérents de Gourméditerranée payent pourtant leur cotisation à l’association! Déception… on m’avait dit que ça développerait ma petite affaire… pas seulement l’occasion de nous regarder le nombril avé les collègueux… Ah bah ouai mon coco: t’as qu’à être copain avec Anne Garabedian! Cela dit, dans les réunions semi-mondaines de chefs en quête de flashs où elle butine avec une assiduité jamais prise à défaut, elle fait la bise à tout le monde. Surtout, ne jamais se fâcher… avec personne! Notez que personnellement si j’étais cuisinier obsédé par ma médiatisation et le jeu des paillettes, je ferais peut-être des courbettes à Anne Garabedian pour avoir ses faveurs radiophoniques, histoire de développer ma petite entreprise. Mais qu’une « journaliste » accepte d’être instrumentalisée est choquant. Le sait-elle?

CHEFS « AUX FOURNEAUX » OU « À LA RADIO »?

La liste des chefs non encartés encartage à Gourméditerranée est infiniment plus longue que celle des piégés par cette coterie! Citons Yannick Besset des Arômes à Gémenos, Jérôme Benoit à Il Clandestino à Endoume, Pascal Parisse à La Treille, Malcolm Gardner (Schilling) au Panier, Aram Atanasyan (la table du chef) sur la route de Cassis où le brillant Jean Marchal régale son monde (Angélina), Patrick Martin aux Goudes, Arnaud Roubaud du Cabanon de Maguy à Martigues, Jean-Philippe Lequien de Cyprien du côté de Castellane, Jean-Marc Ferreri de la Tarraillette, Emilie David à St-Mitre-les-Remparts, Julia Despelchin à Allauch et tant d’autres… Grosso-modo ceux qui cuisinent derrière leurs fourneaux. A coups sûrs, ceux-là et quelques adhérents de Gourméditerranée (Ludovic Dupont, Olivier Rathery, Xavier Zapata, Pierre Giannetti, Yannick Stein…) sont bannis de l’agenda sélectif de la préposée à la soupe de France Bleu Provence. Quoique je suis sévère: parfois, Anne Garabedian invite furtivement quelques cuisiniers autres que ceux de son sérail habituel… histoire de se donner bonne conscience!

C’est toujours la même histoire: dans les clubs de chefs où médias, médailles et entregent décident, la besogneuse piétaille qui épluche, monde, émince et taille doit se tapir dans l’ombre tandis que les généraux sont toujours sur la photo. Ou à la radio.

Olivier Gros

“Le seul moyen de réunir les moins bons, c’est de dire que le photographe est venu...”
“Le seul moyen de réunir les moins bons, c’est de dire que le photographe est venu…”