L'OS ET L'ARÊTE – BàO 102

« MON COUSIN EST EN VACANCES ALORS JE LE REMPLACE MAIS D’HABITUDE JE SUIS COIFFEUSE »

C’est très exactement ce que me répondait la mignonne serveuse totalement dépassée par les événements: je la questionnais sur la raison d’une attente de 50 minutes pour un plat du jour. Balancée dans le grand bain du service en salle par sa patronne qui cuisine, la petite. Seulement 15 clients qui lèvent la main chacun leur tour, vont chercher du pain eux-mêmes parce qu’à force d’attendre l’assiette refroidit, viennent au comptoir carafe vide à la main « on peut avoir de l’eau ». Et pour ma pomme, 50 minutes d’attente pour un plat du jour même pas « maison » et fallait demander 3 fois le pain. Quoique hors-jeu dans sa mission et malgré les apparences: cette petite qui travaille n’y est pour rien.

Alors comme toujours, la confrérie des restaurateurs va lever les boucliers et les bras au ciel en braillant dans un reflexe corporatiste: « les guides ça suffit! »… « notre métier est assez difficile comme ça déjà que ya trop de charges! »… « TripAdvisor est une honte »… « de quoi j’me mêle? » et j’en passe. Pas un seul, pas un seul instant les ridicules bavards ne mesurent l’étendue de leur nullité d’analyse.

En effet, plutôt que désigner le client cochon de payeur que je suis comme commode coupable et ainsi de se tromper de colère, qu’ils répondent à la question suivante: pourquoi aucun restaurateur ne leur coupe jamais les cheveux quand ils vont chez le coiffeur?

Olivier Gros


LES MAGUETTES GOURMANDES
ZAC de Croix-Sainte
Rue des Ormeaux
13500 MARTIGUES
Tél.04.42.44.63.45