L'OS ET L'ARÊTE – BàO 101

SCENE D’HORREUR DANS LE VAR

UN COUP DE CRAIE… HATIF !

Zieutez l’ardoise: j’ai d’abord cru qu’il venait de pleuvoir. Sauf que le ciel est d’un bleu azuréen. J’ai pouffé à penser que le jardinier avait trop tapé dans le cubi et qu’en arrosant, il avait loupé les géraniums… mais pas l’ardoise! Restait la possibilité que les tauliers écrivent sur l’ardoise « foie de veau » avec une indélicatesse forçant le respect et surtout, avec un stylo baveur inadapté à la situation. Ça pleurniche de la lettre, ça dégouline du propos. Il donne envie ce « foie de veau » à la sauce splash non?

Quand même. Certains plats plus que d’autres, tels les abats, méritent de la précaution. Pas uniquement quant à leur conservation, ni de la fraicheur obligatoire. Mais de la prudence nécessaire à les proposer tant ils sont sujets à fantasmes divers. Alors sans avoir fait ESSEC ou passé notre CAP de dresseur de vitrine par correspondance, voilà bien une contre-pub éclatante d’efficacité. Bon. En même temps, vu que le repas n’était pas bon, peut-être que le taulier n’ose pas dire à son cuisinier qu’il est mauvais. Alors il prévient le client à sa manière. Allez savoir…


LE BISTRO
6 avenue du Colonel Bouvet
83820 LE RAYOL-CANADEL