restaurant

Dans ce restaurant, brasserie, café, lounge au bout de la rue Nat’, il y a bien une formule du jour à 15€. Sauf qu’avec Mauricette, on est curieux de voir comment fait un cuisinier pour sortir 15 entrées et plats avec ses seules petites mains.

73 rue Nationale 69400 VILLEFRANCHE-SUR-SAONE 04.74.68.15.70
Spécialités: zigouigouis de balsamique Menus: Formule 15€.Ardoise.
 

CLONONS AVEC GROUPON PLUMONS LES PIGEONS Meubles, matelas, chaussettes, chambres d’hôtel, coiffeur, restaurants: Groupon est une firme équipée d’un site où le client acheteur obsessionnel du prix croit faire de bonnes affaires en croyant acheter moins cher plein de trucs plus ou moins utiles avec un gros rabais. C’est tout au moins ce qu’elle voudrait …

Lire la suite PLUMONS LES PIGEONS

Le gros malin refait son propre guide de restaurants en nous expliquant comment faire notre métier. Un classique. Le gros malin fait partie de cette catégorie de personnes se croyant infiniment plus maligne que ses contemporains. Et qui, au lieu de chercher à savoir la vérité sur notre fonctionnement économique (notamment en nous questionnant), érige sa propre vérité en certitude, puis l’étaye en la noyant d' »informations » qui confortent ses propres préjugés. Comme par exemple, l’idée selon laquelle le « BàO menacerait les restaurants d’une mauvaise critique quand ils n’achètent pas de publicité ».

Lire la suite Le Gros Malin

À VINON SUR VERDON (83) AU MENU: CANARD DANS TOUS LES COINS-COINS Porte close ce lundi, chez celui où je devais aller tremper la moustache. M’apprendra à ne pas réserver… J’ai du temps pour musarder sur « Le Cours » à Vinon sur Verdon (83), seul endroit animé toute l’année dans le village, platanes et pétanque. Des endroits …

Lire la suite CANARD DANS TOUS LES COINS-COINS

« JE LE CONNAIS, IL EST SYMPA POURTANT LE CHEF! » Il est des métiers qui ne peuvent se confondre avec d’autres métiers. Quand le boulot que vous avez choisi vous amène à porter un jugement culinaire sur les assiettes d’un cuisinier, vous n’êtes pas en droit de vous tracasser sur son passé, de savoir d’où il …

Lire la suite « JE LE CONNAIS, IL EST SYMPA POURTANT LE CHEF! »

PIERRE PSALTIS ET LES MAUVAISES HABITUDES Si vous lisez régulièrement le quotidien la Provence et êtes un adepte de la chronique culinaire de Pierre Psaltis, vous avez sans doute remarqué que depuis un moment, le préposé au rayon tambouille ne chôme pas de la fourchette: il mange dans les restaurants dont il cause. Bigre! La …

Lire la suite LES MAUVAISES HABITUDES

LES TICS DES SANS TACT L’apéritif au restaurant ne m’est ni agréable, ni conseillé! C’est qu’avec ce sacerdoce de cobaye aux cadences infernales et 380 restaurants par an, faut ménager la monture. Et je n’ai pas gout à me violenter la bouche avant un repas. Sauf un verre de vin, suivant lequel! J’adore d’ailleurs les …

Lire la suite LES TICS DES SANS TACT

UN CHAT EST UN CHAT UN MAUVAIS RESTO UNE SUPERCHERIE Nombre de restaurateurs ou autoproclamés comme tels ont le courroux en cascade, ruent dans les brancards de notre rédaction quand on écrit diversement de ce qu’ils pensent d’eux-mêmes. La tendance semble en hausse. Ce qui pour l’optimiste mesuré que je suis est peut-être la signature …

Lire la suite UN MAUVAIS RESTO [EST] UNE SUPERCHERIE

LA NATURE A HORREUR DU VIDE! La nature a horreur du vide… Quand on cause « hamburger » en France, les références restent « MacDo » et « Quick », après le jet d’éponge du concurrent américain Burger King en 1997. Depuis une vingtaine d’années, la qualité des « sandwichs » de l’oncle Sam a fortement baissé. Petit à petit, goutte à goutte… …

Lire la suite LA NATURE A HORREUR DU VIDE!

LE RASOIR À TROIS LAMES Je vous parle d’un temps où le restaurant était une fête, un moment unique qui permettait de partager le temps en famille ou avec les amis. Parfois aussi avec ceux qui après vérifications d’affinités entreraient dans une de ces deux cases. Affinités découvertes lors d’un repas entre midi et deux, …

Lire la suite LE RASOIR À TROIS LAMES

GAFFE AU RESQUILLEUR! Un mauvais plaisant s’amuse avec beaucoup de désinvolture à manger dans certains restaurants « aux frais de la Princesse », se faisant passer pour un cobaye attitré du Bouche à Oreille. Pour répondre d’une façon globale aux restaurateurs outrés des manières peu orthodoxes de cet aigrefin, faut savoir que les estafettes patentés par Mauricette …

Lire la suite GAFFE AU RESQUILLEUR!

BROUILLAGE DE REPÈRES ET DÉGRADATION DES RELATIONS Toute ressemblance avec des lieux et des personnes observés dans toute la région est absolument volontaire, puisque j’ai tout vu. Et assez souvent. C’est l’histoire d’un resto qu’on appellera « A la bonne franquette ». Situé dans un petit village de Provence, comme la boulangerie et le coiffeur, lui-même mitoyen …

Lire la suite BROUILLAGE DE REPÈRES

COMME L’IMPRESSION DE GÉNER UNE FENIÈRE TRES ALTIÈRE! Mauvaise inspiration du jour! Au bord de la nationale, un portail ouvert avec la carte des menus affichée « Le Mas de la Fenière » près d’Arles. Un long et droit chemin mène à cette bâtisse, très jolie avec des chevaux, la Camargue arrive déjà. Accueil: une dame passe …

Lire la suite UNE FENIÈRE TRES ALTIÈRE!

« L’HYSOPE » EST MIOPE ! 12H17 : j’entre. Une dizaine de personne ! Personne ne m’accueille. Je sais qu’on m’aura quand même un peu vu. Faut dire que je suis au milieu du passage et que ça gêne la serveuse. De ma propre initiative et finalement aidé par un coup de menton directif de celle que …

Lire la suite L’HOMME INVISIBLE

CLOPE OU PAS CLOPE : Pas mal de restaurants s’angoissent le moral : devront-ils devoir fermer boutique pour cause d’absence d’aspiration anti-tabac efficiente ? Devront-ils cloisonner leur salle en deux parties bien distinctes ? Déjà se pointent les gros malins, les tchatcheurs hors-normes, les futés hors-gabarit, les fondus de l’intox, les fadas du baratin. Comme …

Lire la suite LA LIGNE DE DEMARCATION

Ils pensent peut-être bien-faire (?) Très souvent, trop souvent les restaurateurs en mal d’inspiration vous avalanchent l’assiette de frites ! Ah bon ? Vous aussi ça vous arrive ? S’ils étaient « inspirés », au moins ils les feraient bonnes ! Quand on le précise en début de repas, pas de problème (si ce n’est le manque …

Lire la suite SUS À LA FRITE D’OFFICE !