parking

Pas vraiment bien placé selon les codes en vigueur de la restauration commerciale: au bout du parc d’Activité du plateau de Signes, un belle espace quand même où le vert tient bonne place. Comme je suis venu avec mon hélicoptère privé, on remarque bien que le domaine est cerné par une éblouissante étendue de garrigue, pins, oliviers, lapins et terriers. Je vous jure que tout est vrai, sauf pour l’hélico.

Lire la suite RESTAURANT LE NOHMA
LE DOMAINE DE MANON

Dans cette interminable zone de commerces en file indienne de chaque côté de la Nationale 7, il n’est pas compliqué d’être au-dessus des autres restaurants. Suffit d’être au 1er étage, comme lui. Le patron n’y fait pas deux choses à la fois. Encaisser un client et dire bonjour à celui qui entre. Un bonjour même furtif, ça permet de patienter quand il reste debout, le client.

Lire la suite SUSHI CITY’S

Encore un changement de propriétaire pour cette trattoria. Enfin trattoria, faut le dire vite. C’est pas parce que c’est écrit « Trattoria » au frontispice que dedans chantent les recettes de la Botte. Les intitulés essayent en vain de geindre une cuisine à la mamma, mais la mamma elle est pas là. Dommage car la cordiale dame à l’accueil fait des efforts pour donner du rythme, échange et papote avec le chaland. Mais que voulez-vous, on n’est pas chez le coiffeur et à un moment donné, les assiettes sont trop courtes pour y croire.

Lire la suite LA TRATTORIA

Du simple vraiment bien foutu, de l’application dans chaque assiette sortie. Et pourtant, elles sont un paquet pour seulement deux cuisiniers. Les entrées sont au prix des plats, une douzaine de proposition au total entre 14€ et 18€. La dame au chapeau vert tâte du cochon avec son jambon grillé italien aux herbes, pommes de terre rissolées, tomates provençales et salade. Sinon le zigouigoui de balsamique sur la salade, c’est assez parfait, copieux et gouteux.

Lire la suite OLIVADORS

Il parait que le chef en cuisine coréenne bénéficie d’une expérience professionnelle de 20 ans. Sinon, le contexte est similaire à la plupart des restaurants dits asiatiques de zone commerciale: ample parking, salle spacieuse pouvant accueillir les chœurs de l’Armée Rouge, une dizaine de menus possible, et un choix de plats aussi large que la salle de ping-pong de Kim Jong-un.

Lire la suite BUSAN

Une sacrée belle surprise à fleur de Dombes et en bord de Saône, terre à grenouilles. Enfin eau à grenouilles. Enfin les deux. Le genre est tellement piraté par le congelé qu’on n’y croyait plus. Alors qu’ici contre vents et marées et avec l’aide d’un fournisseur, on batifole dans l’incroyable: des grenouilles fraiches.

Lire la suite LE PETIT PORT