mauvais

L’adresse était prometteuse. D’autant que le numéro rappelle du souvenir: ex « Fleur de Thym » dont les draps s’en souviennent.

C’était avant! Une ruelle du centre-ville qui sent bon le bon coup, la table d’initiés qu’on veut être le premier à découvrir, le bon filon qu’on racontera aux copains. Alors bon. J’ai le regret de vous décevoir mais c’est complètement à la ramasse. L’esprit de la boutique se veut dans l’air du temps! L’annoncé est sans ambigüité: « restaurant bio et 100% sans gluten. Plats végétariens/vegan. Plats sans lactose. Produits frais et locaux ». J’ai rien contre la posture modeuse en diable, le créneau fait partie du monde. Sauf que avant même de manger, ya comme qui dirait un noyau dans la mayo: les deux apprentis jouent à l’ordinateur pendant le service derrière le comptoir, laissés en liberté même pas surveillée par le patron. En salle, ils récitent lourdement une poussive caricature du B-A-BA de leurs attributions, à s’excuser à longueur de temps sur ceci et sur cela sans la moindre sincérité. Limite que ça se moque des 5 malheureux clients. Bref!

Lire la suite SO GREEN

Mexicain, c’est original. Mauricette, l’adelitas adoratrice de Pancho Villa et d’Emiliano Zapata adore ça, la cuisine mexicaine. Ça lui rappelle des souvenirs de cactus et de sable chaud. Enfin bon. Au moment où j’écris, lui se situe depuis trois mois sur le port de Toulon, dans un coin de bâtiment qui l’oriente plutôt sur l’avenue, …

Lire la suite AÏÏ CARAMBA

Un bel emplacement en haut du village sur une petite place qui chanteu la provenceu. C’est là que c’est bien joué. Tu crois flairer la bonne affaire éloignée du port, on ne me la fait pas à moi, j’m’y connais, d’ailleurs la terrasse est pleine, la preuve. C’est ainsi que tu te prends l’appétit dans …

Lire la suite ALIETTE ET SON ASSIETTE

Sûr que de l’extérieur, près de la voie ferrée et de cette route départementale bigrement empruntée par du routier, la zone n’est pas des plus engageantes. Devant cette vieille maison rénovée, des charrettes. C’est joli pour la photo, les charrettes. L’impression de revenir en arrière, je vous parle d’un temps que les moins de 20 …

Lire la suite LA BONNE FRANQUETTE

Pourtant, les ingrédients d’un bon plan supposé sont au rendez-vous: le port et la mer, cadre clair soigné, terrasse pour l’accroc au genre, serveuse souriante et aimable qui pousse un peu à la consommation, elle fait son boulot. Seulement voilà « la pistache » est bien loin de me faire vibrer la cacahouète. Sensation profonde de repas …

Lire la suite LA PISTACHE

Le deuxième meilleur moment: une serveuse enjouée avec ses interventions teintée d’humour et d’énergie. Le premier?.. quand on part! Entre les deux, c’est comme dans un cauchemar quand on dégringole à l’infini et qu’on se réveille en sueur. Pourtant dès porte poussée, une belle collection de flacons de tous horizons vous saute au menton. Il …

Lire la suite OENOBAR

Une franchise qui a pris ses quartiers au rez-de-chaussée de l’hôtel Kyriad, sur le port de la Seyne. Franchise, je ne l’ai compris qu’en mettant le pied dedans. Les codes visuels, l’auto-promo décomplexée et le catalogue des plats ne laissent aucun doute à ce sujet. Sauf que mes petits moineaux du Congo, l’accueil de la …

Lire la suite BAILA PIZZA

Remplace le trop éphémère restaurant brésilien référencé par nos services. Sur l’ancien nom de baptême en devanture, le nouveau a mis de façon très rudimentaire du gros scotch habituellement utilisé pour fermer les cartons des déménageurs. Dedans, quelques efforts avec des couleurs sur les murs: le Portugal est à l’honneur. Les toilettes sont en mode …

Lire la suite CHEZ PAULO

On n’entend plus Verdi ni ses copains de chambrées avec leurs airs d’opéras qui se cramponnaient dans votre ciboulot. C’était avant. Une toute autre musique avec le nouveau proprio de cet établissement du centre-village. D’abord et puisqu’il s’agirait d’un restaurant, on ne sait pas combien ça coûte de manger puisque rien n’est affiché. Le patron …

Lire la suite LE LITTORAL