Charlie Hebdo

Que la photo est cruelle! Avec un peu de recul sur l’épisode « Charlie Hebdo » qui entraina le 11 janvier 2015 une importante mobilisation nationale, on constate qu’un grand nombre de personnes dont on pouvait supposer qu’elles portaient haut le drapeau de la liberté d’expression sur facebook, twitter, les vitres de leur bagnole ou de leur commerce… n’ont pas tout compris à l’enjeu de la liberté d’expression. Elle doit surtout s’appliquer pour eux-mêmes, les autres à la rigueur. Par exemple, elles ne devraient tout simplement pas s’appliquer aux commerçants. L’existence même des Tribunaux de Commerce, spécificité française bien d’chez nous, fait preuve de leur intouchabilité. On peut dézinguer un peintre, un film, un chanteur, un homme politique, un curé ou un imam mais pas un commerçant même s’il nous empoisonne. Et surtout pas Monsanto, Nestlé et tous leurs amis y compris les restaurateurs… qui collent « Je suis Charlie » sur facebook, twitter, les vitres de leur bagnole ou de leur commerce. Déjà dit? Oui, mais j’aime bien répéter.

Lire la suite MAIS PAS TROP QUAND MÊME!