ÉDITO du Bouche à Oreille n°96 Nov 2015

DÉCOUVREZ

NOTRE NOUVEAU SITE INTERNET!

Cure de jouvence pour notre site Internet www.le-bouche-a-oreille.com intégralement repensé! Plus pratique! Plus beau aussi! Mais pas tout nouveau! Né le 25 septembre 2000! Une date de mise en service qui en fait probablement le plus ancien des sites de guides de restaurants sur Internet! On n’en tire aucune gloriole mais il est bien de le savoir. Amusant: quelques-uns de nos détracteurs considèrent not’ guide âgé de 25 ans comme un peu vieillot, voire dépassé. Poufpouf. Pas mal pour un guide un peu vieillot d’être précurseur non?

Le fondateur du « Bouche à Oreille » Paul Bianco avait beau être un impénitent amoureux du stylo et du papier, il n’était pas exonéré d’un sens de l’anticipation hors du commun. « Faire un site » voilà 15 ans n’était pas la même limonade qu’aujourd’hui! D’ailleurs pour être juste, un premier essai de site en 1996 fut un fiasco intégral! Economiquement et surtout, culturellement parlant: on sait bien que « le premier qui dit la vérité doit être exécuté »! D’autant qu’ « avant l’heure, c’est pas l’heure » comme dit mon coiffeur. La date du 25 septembre 2000 fut la bonne: c’était parti…

Paul Bianco n’a jamais confondu progrès et modernisme. Sa réticence première vis-à-vis de la blague informatique était due à son observation de ce que les hommes faisaient avec le progrès technique, les dérives. Il verra vite l’intérêt complémentaire d’un « guide sur Internet » avec la version papier du « Bouche à Oreille ». Je l’imagine toujours devant un poulet aux écrevisses et un verre de Rasteau en train de se poiler en observant le délire Internet: une foire d’empoigne ultra-concurrentielle récupérée par les marchands du Temple, une magnifique poubelle sans fond dans laquelle un tri prudent est nécessaire et obligatoire! Y compris parmi la flopée de sites de restaurants!

Alors utilisez le guide qui vous convient! Quel qu’il soit! Toutes autres considérations ne sont que pure forme et jolies couleurs, belles photos et facilité de lecture, accointances de style avec ses propres gouts et plus si affinités.

Olivier Gros